Accueil > Traducteur > Fabbrica

Fabbrica

"Fabbrica" de Ascanio Celestini
traduction de Pietro Pizzuti

La fabbrica c’est toute sa vie. Il est entré à l’usine voici 50 ans. Et depuis, chaque jour, il a écrit une lettre à sa mère. Sauf une fois. Alors il se décide à l’écrire, cette lettre. Comme s’il posait la pièce qui manque au puzzle de son histoire. Récit épique qui donne la parole à un ouvrier, Fabbrica entraîne le spectateur dans la magie, les splendeurs, l’humour et les misères de l’Italie industrielle du 20e siècle. Surgissent alors tous ceux dont la vie s’est véritablement confondue avec l’usine : la lignée des Fausto, le rusé Pietrasanta, l’arriviste Giovanni Berta et surtout la belle Assunta au visage de Madone et au secret indicible.

Pietro Pizzuti : Ici les chevaliers sont les chefs des hauts-fourneaux ou les petites mains qui trient les déchets de la fusion, leurs dames sont des ouvrières à la chaîne ou reconverties tenancières de bistrot-tabac, leurs amours et leurs luttes ont la survie comme mobile et leur victoire est de réussir à transmettre aux fils les valeurs des pères. Je fais le même choix politique que Celestini en mettant en scène la parole qu’il a recueillie. Celle des ouvriers et non des dirigeants.

Créée au Rideau de Bruxelles le 12 janvier 2005
mise en scène de Pietro Pizzuti
avec Angelo Bison

Prix du Théâtre 2005 meilleur seul en scène

Texte :

Editions Théâtrales
contact@rideaudebruxelles.be